Ivry GITLIS – The last studio recording 1996

21,61

Un ultime clin d’oeil venu du paradis

Aujourd’hui c’est donc un nouvel épisode, mais peut-être pas le dernier, du parcours discographique rocambolesque d’Ivry Gitlis qui paraît. Avec un quart de siècle de retard, tel un ultime clin d’oeil venu du paradis. Dans ce qui s’avère être son dernier enregistrement de studio officiel avec orchestre, ce magicien du violon rassemble des pièces qu’il avait jouées toute sa vie et dont il a laissé, pour la plupart, plusieurs témoignages avec accompagnement de piano. Notamment de ses miniatures de Kreisler favorites, jouées sur toutes les scènes du monde avec le charme irrésistible de cette pulsation qui lui était si personnelle, où encore ce Nigun de Bloch qui vous tire les larmes. Mais il contient aussi deux courtes pages signées de Rodrigo et de Bizet, tout à fait nouvelles dans sa discographie.

 

One last wink from Paradise
So today is a new episode, but perhaps not the last, in a fantastic Ivry Gitlis discographic itinerary that is appearing — a quarter of a century late, like one last wink from Paradise. In what turns out to be his final official studio recording with orchestra, this magician of the violin brought together pieces he had played throughout his life, most of which he recorded several times with piano accompaniment. In particular his favourite Kreisler miniatures, played on all the world’s concert platforms with the irresistible charm of that personal beat, or else this Nigun by Bloch that can move you to tears. But it also contains two short pieces by Rodrigo and Bizet, brand new to his discography.

Disponible!

UGS : ARN68847 Catégories : , Étiquettes : , , , , ,

Description

Informations complémentaires

Poids 120 kg