L’Ancien Régime favorisa les dynasties de « serviteurs de l’État ». Chez les Dandrieu deux orientations se complètent plutôt qu’elles ne s’affrontent. D’un côté, des artisans d’art, gainiers-joailliers : le grand-père, le père (« ordinaire » de la duchesse de Bourgogne), le frère de Jean-François ; de l’autre, des artistes, organistes-clavecinistes, dont Jean-François (1681 ou 82-1738) est le maillon central entre son oncle Pierre (1664- 1733) et sa jeune sœur Jeanne-Françoise (vers 1695-avant 1760). Tour à tour ces trois musiciens tinrent sur trois quarts de siècle l’orgue de Saint-Barthélemy-en-la-Cité, mais Jean-François, seul, fut appelé à succéder à Lebègue à la tribune de Saint-Merry (1704), à accéder au titre prestigieux d’organiste du roi (1721) et à faire une carrière de compositeur… / The Ancien Régime favoured families who remained as « servants of the State ». Two tendencies were present in the Dandrieu family which complemented rather than opposed each other. On the one hand, there were the craftsmen of art, sheath-makers and jewellers : the grand-father, the father ( «ordinary» to the duchess of Burgundy), the brother of Jean-François ; on the other hand were the artists, harpsichordists and organists among whom we find Jean-François (1681 or 82- 1738) as the central figure between his uncle Pierre (1664-1733) and his younger sister Jeanne-Françoise (c. 1695-before 1760). In turn, these three musicians were in charge of the organ at Saint-Barthélémy-en-la-Cité over 75 years, but Jean-François, alone, was called upon to succeed Lebègue on the organ at Saint-Merry (1704), to receive the glorious title of « organiste du roi » (1721) and to pursue a composer’s career…

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral en pdf / Do not hesitate to contact us to ask for the full pdf booklet