Ignazio Prover, hautboïste de la Musique du roi de Sardaigne, fut actif à Turin à la cour de Victor Amédée II (1666-1732) et de son fils, Charles Emmanuel (1701-1773), ducs de Savoie, et rois de Sardaigne depuis 1720. Turin, capitale des États de Savoie, jouissait en ce temps-là d’une vie artistique florissante : dans le domaine de la musique, dès le milieu du XVIIe siècle, la cour entretenait un ensemble de vingt musiciens et une douzaine de chanteurs, puis en 1672, le duc de Savoie avait créé une bande de vingt-quatre violons et une « Écurie » sur le modèle des Vingt-quatre Violons et de la Grande Écurie du roi de France… / Ignazio Prover, oboist in the orchestra of the King of Sardinia, was active in Turin at the court of Vittorio Amedeo II (1666-1732) and his son Carlo Emanuele III (1701-1773), Dukes of Savoy, and Kings of Sardinia from 1720. In Turin, the capital of Savoy – the court had settled there in 1563 – artistic life was flourishing at that time. In the mid-seventeenth century the court kept twenty musicians and a dozen singers. Then in 1672 Duke Carlo Emanuele II had gathered the violinists in his service into a banda, numbering twenty-four instrumentalists, in imitation of the French Vingt-quatre Violons, and an ‘Écurie’ based on the model of the Grande Écurie of the King of France.

ARN68628-Prover-Vandeville

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


De grands musiciens animaient cette vie musicale et notamment Giovanni Batista Somis, élève de Corelli et violoniste de la Chapelle ducale, qui se fit entendre au Concert Spirituel à Paris en 1733 et dont la sœur, excellente chanteuse, avait épousé le peintre Carle Van Loo. Malgré les différends qui opposèrent la France et la Savoie à la fin du XVIIe siècle, des liens profonds unissaient les deux pays depuis qu’en 1619, la princesse Christine de France, fille d’Henri IV et Marie de Médicis et sœur de Louis XIII, avait épousé le duc Victor Amédée 1er. Passionnée de musique, la nouvelle duchesse de Savoie concourut largement à l’épanouissement de la musique à la cour de Turin où elle introduisit le ballet de cour à la française : à sa mort en 1663, on peut affirmer qu’elle avait généreusement contribué à installer le goût français à la cour de Savoie.

Great musicians worked at the court, including Giovanni Battista Somis, who had studied with Corelli and was a member of the Turin chapel as solo violinist and leader. Somis visited Paris in 1733 and was acclaimed at the Concert Spirituel. His sister, who was an excellent singer, had married the painter Carle Van Loo. Despite disagreements between France and Savoy at the end of the seventeenth century, there had been close ties between the two countries since 1619, when Princess Christine of France (daughter of Henri IV and Marie de Médicis, and sister of Louis XIII) had married Duke Vittorio Amedeo I. The new Duchess of Savoy was very keen on music and played an important part in its development at the Turin court, where she introduced the French ballet de cour.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral / Do not hesitate to contact us to ask for the full booklet