Dans le Mercure Galant de Février 1744 paraît l’annonce suivante : « Le sieur du Phly donne avis au public qu’il vient de mettre au jour un livre de Pièces de Clavecin qui se vendent à Paris, chez l’Auteur, rue de la Verrerie, vis-à-vis la rue du Coq ; chez Madame Boivin, rue St-Honoré, à la Règle d’Or, et chez M. Le Clerc, rue du Roule, à la Croix d’Or »… / The following announcement appeared in the Mercure Galant of February 1744: ‘Le sieur du Phly gives notice that he has recently published a book of Harpsichord Pieces, which are on sale in Paris, from the Author, rue de la Verrerie, opposite rue du Coq; from Madame Boivin, rue Saint-Honoré, at the Règle d’Or, and from M. Le Clerc, rue du Roule, at the Croix d’Or’.

PV704011-Duphly-Brosse

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


La dédicace est adressée au duc d’Ayen, Marquis de Maintenon, Seigneur Baron et Châtelain de Brive et Malemort, Pénières, Montelard, Chambres, Lentour, Servières, Nosières et autres places, Maréchal des Camps et Armées du Roy, Premier Capitaine des Gardes du corps de sa Majesté, Gouverneur du Roussillon et de St.Germain-en-Laÿe, en survivance de Monseigneur le Maréchal Duc de Noailles.
Fils et petit-fils de maréchaux de France, Louis de Noailles, duc d’Ayen, était un grand amateur de musique, dédicataire d’oeuvres de Guillemain, Philidor ou Guignon. Il avait souscrit aux Nouveaux Quatuors de Telemann, lors de leur parution, en 1738. Il était également chanteur, se produisant sur le théâtre des Petits Cabinets avec Madame de Pompadour. Enfin, c’est par son intermédiaire que les Mozart, en 1764, purent rencontrer la fille de Louis XV, Victoire de France, à laquelle le petit Wolfgang dédia son opus 1.

The book was dedicated to the Duc d’Ayen, a son and grandson of Marshals of France, whose various other titles and positions are then listed (see note*).
Louis de Noailles, Duc d’Ayen, was a great lover of music. Guillemain, Philidor, Guignon and others had dedicated works to him, and he had subscribed to Telemann’s Nouveaux Quatuors on their publication in Paris in 1738. He was also a singer, appearing at Madame de Pompadour’s theatre in the Petits Cabinets at Versailles. And it was through him that the Mozarts were introduced to Victoire de France, daughter of Louis XV, to whom Wolfgang dedicated his first opus.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral / Do not hesitate to contact us to ask for the full booklet