Ceux qui ont entendu notre précédent enregistrement s’étonneront peut-être de retrouver une nouvelle fois sur ce disque le concerto RV 556 ”Per la solennità di San Lorenzo”. S’il s’agit bien de la même œuvre, nous en présentons cette fois la deuxième version qui ne comporte plus ni clarinette ni luth (voir le texte de Michael Talbot)… / Those who have heard our previous recording of works by Vivaldi may be surprised to realise that the Concerto RV 556 ‘Per la solennità di San Lorenzo’ is also included in this second volume. It is indeed the same work, but this time the other version, without either clarinet or lute (see Michael Talbot’s introductory text).

PV704052-Vivaldi-Ensemble matheus

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


L’enregistrement de cette deuxième mouture, qui était nécessaire pour la réalisation d’une véritable intégrale de ”Concerti Con Molti Instrumenti”, devait surtout nous permettre de comprendre comment Vivaldi redistribuait dans de tels cas les parties des instruments manquants parmi les autres voix. Or, je dois avouer que, lors des séances d’enregistrement, nous avons pensé un moment que l’absence du magnifique timbre des clarinettes rendrait la comparaison fatale pour la deuxième version. Ce n’est que plus tard, à l’écoute des bandes, que nous avons de nouveau ressenti l’intérêt de cette démarche. Nous nous sommes aperçus que si nous étions restés, consciemment ou non, proche de notre interprétation de la première version, la redistribution instrumentale avait modifié presque à notre insu le caractère de cette deuxième lecture. Nous savons pourtant que la suppression des clarinettes n’était pas au départ une démarche artistique pour Vivaldi, mais tout simplement une obligation due au fait qu’il ne disposait plus de ces instruments rares sur le moment.
Nous espérons donc que cette version puisse mettre en lumière ”les petites combines” que Vivaldi utilisait pour contourner ces obstacles, et la simplicité avec laquelle il pouvait renouveler subtilement son propos tout en resservant les mêmes œuvres.

A recording of Vivaldi’s complete ‘Concerti Con Molti Istrumenti’ would not be living up to its name if it did not include this second version. Making this recording enabled us, above all, to understand how Vivaldi redistributed the parts of the missing instruments among the other voices. And I have to admit that, during the recording sessions, the thought did cross our minds that the absence of the magnificent timbre of the clarinets would make comparison fatal for this second version. It was only later, when we came to listen to the tapes, that we understood, once more, how worthwhile this approach really is. We realised that, although (consciously or not) we had remained close to our interpretation of the first version, the redistribution of the instruments had, almost without our knowing it, changed the character of this second reading. And yet we knew that the removal of the clarinets was not, at the outset, an artistic step on Vivaldi’s part, but quite simply an obligation-such instruments were rare at that time and, in the present case, they were just not available.
We therefore hope that this version will help to shed light on the ‘little tricks’ used by Vivaldi to get round such obstacles, and on the simplicity with which he was capable of subtly renewing his intention whilst serving up the same works.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral / Do not hesitate to contact us to ask for the full booklet