Tout grand mouvement de création subit la loi du cycle organique : naissance, maturité, déclin. Il en a été ainsi pour la facture d’orgue française qui a connu son apogée durant le dernier tiers du XVIIIe siècle. La révolution devait hâter le crépuscule d’une grande tradition qui s’éteint alors que le souffle romantique enflamme les sensibilités. Les musiciens, le public demandent à la musique d’être expressive et aux mystères de la religion de frapper la subjectivité. Le Génie du Christianisme est-il autre chose qu’une apologie esthétique et sensible de cette religion ? / Any great creative movement is subject to the organic cycle of birth, maturation and decline. The French Classical organ reached the height of its splendour during the last third of the eighteenth century, before receiving a serious setback with the Revolution, and finally dying out as Romanticism began to take over. From then on musicians and audiences alike wanted music, whether in church or concert hall, to be expressive and moving.

ARN368813-César Franck-Langlais

Triple CD – Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


A l’église comme au concert où sont révélées dès 1828, par la fondation de la Société des Concerts du Conservatoire, les symphonies de Beethoven et avec elles les possibilités neuves de l’orchestre symphonique, on souhaite d’être ému. Or, aux quelques orgues anciennes qui sont encore jouables vers 1830, on reproche d’être inexpressives et de heurter l’oreille par des sonorités âpres et criardes. On souhaite de retrouver à l’église les sensations du concert et l’on demande à l’orgue de sonner comme un orchestre, de faire entendre des clarinettes, des bassons, des hautbois, d’évoquer les grandes voix de la nature, de faire parler l’invisible céleste.

The founding of the Société des Concerts du Conservatoire in 1828 had revealed the symphonies of Beethoven and with them the new possibilities of the symphony orchestra. The few organs that were still playable around 1830 were deemed inexpressive and too harsh or shrill in their sound. What was wanted was an organ that sounded like an orchestra, with clarinets, bassoons and oboes; an organ capable of evoking the natural world and of expressing the invisibility of heavenly things.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral / Do not hesitate to contact us to ask for the full booklet