Que la Rêverie du jeune Debussy (1890 ?) ait conquis une vaste célébrité, surtout de l’autre côté de l’Atlantique, où l’on a des critères plus flous et où la Valse en si mineur de Chopin ne rougit pas de paraître auprès du Quatrième Scherzo, n’empêchera nul être raisonnablement doté d’oreilles de la juger facile, et mièvre, et sentimentale ; de déplorer cette gloire, ou gloriette ; et de sourire (car ici l’opprobre ne vaut rien) à son thème de romance déliquescente, à ses harmonies douceâtres, à ses arpèges de boudoir… / The fact that Rêverie, an early composition by Debussy (1890?), has acquired such widespread fame, particularly on the other side of the Atlantic, where the criteria are not quite the same and Chopin’s B-minor Waltz appears unashamedly alongside the fourth Scherzo, will not prevent anyone with a reasonably good ear, deeming it easy, vapid and sentimental, from objecting to its glory, albeit minor, and smiling (shame would be out of place) at its deliquescent romance theme, its over-sweet harmonies, its arpeggios worthy of a lady’s boudoir.

PV704091-Debussy-Chaplin

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


Et après ? On peut nouer un ruban rose autour de tout le paquet des œuvres de jeunesse, et le ranger dans un coin en se disant que décidément le piano est bien peu précoce chez Debussy (quitte à ce qu’un grand pianiste en métamorphose la chair et même l’esprit).

But then what do we do?Bundle all his early works together, tie them up with a pink ribbon and put them away somewhere with the thought that Debussy was indeed a slow developer as a writer for the piano (although we must not forget that a great pianist is capable of transforming such pieces in substance and even in spirit)?

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral / Do not hesitate to contact us to ask for the full booklet