A la fois composition personnelle et résultat d’une com­mande passée par le comte Frédéric Pillet-Will, pro­tec­teur et ami des musi­ciens, à l’attention de son épouse, la Petite Messe fut créée en privé le 14 mars 1864 dans leur somp­tueux hô­tel de la rue Mon­cey, à Paris, de­vant un parterre de person­na­lités parmi les­quelles Auber, Meyerbeer, Carafa, Am­broise Tho­mas, mais aussi le nonce apos­tolique, Mgr Chigi, et le ba­ron Taylor, re­présentant l’Asso­ciation des Ar­tistes musi­ciens…/The Petite Messe is a personal work, though it was written as a commission (as a present for his wife) for the Count Frédéric Pillet-Will, a patron and friend to musicians. The first private performance was given on 14 March 1864, at their sumptuous mansion in Rue Moncey, Paris, before an audience which included such great names as Auber, Meyerbeer, Carafa, Ambroise Thomas, and also the apostolic nuncio, Mgr Chigi, and Baron Taylor, representing the Association des Artistes musiciens.

Gioachino Rossini "Petite Messe Solennelle et Deux Sonates pour cordes" avec l'Orchestre et la Chorale Paul Kuentz - Barbara Schlick - Christa -Menke  Patrick Garayt - Philip Langshaw

Double CD – Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


L’œuvre était écrite pour « quatre parties avec accompagnement de deux pianos et harmonium », et Rossini d’ajouter non sans ironie : « Douze chanteurs de trois sexes, hommes, femmes et cas­trats seront suffisants pour son exécu­tion ; savoir huit pour le chœur, quatre pour les so­los, total douze ché­rubins. Bon Dieu, par­donne-moi le rappro­chement suivant. Douze aussi sont les Apôtres dans le célèbre coup de mâchoire peint à fresque par Léonard dit La Cène, qui le croi­rait ! Il y a parmi tes disciples de ceux qui prennent de fausses notes !! Seigneur, rassure-toi, j’affirme qu’il n’y aura pas de Ju­das à mon dé­jeuner et que les miens chanteront juste et con amore tes louanges. »

The work was written for ‘four voices with piano and harmonium accompaniment’, and Rossini added, not without irony: ‘Twelve singers of the three sexes, men, women and castratos, will be sufficient for its performance; that is to say, eight for the chorus, four for the solos – a total of eight cherubs. Dear God, forgive me the following comparison. There are also twelve Apostles in the famous nosh-up painted in fresco by Leonardo, otherwise known as the Last Supper, who would believe it! Amongst your disciples, there was one who brought a sour note! Lord, don’t worry, I promise there won’t be a Judas at my luncheon and that my musicians will sing your praises in tune and con amore.’

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral/ Do not hesitate to contact us to ask for the full booklet