Rome au début du XVIe siecle : l’âge d’Or. Le célèbre peintre humaniste Vasari, dans ses Vies d’Artistes Italiens, qualifia le début du XVIe siècle d’« âge d’Or » en vertu des hommes de valeur et des nobles artistes qui ont œuvré à la cour du Pape Léon X. Cet âge heureux fut caractérisé par l’affluence d’une intelligentsia européenne vers Rome, le principal centre culturel italien : « De toutes parts les lettrés viennent à la Ville éternelle qui leur est une patrie, une mère et une nourrice » écrivait alors le cardinal Riaro… / Rome in the early sixteenth century: the Golden Age. The famous humanist painter Vasari, in his Lives of the Artists, described the early sixteenth century as the ‘Golden Age’ because of the number of great men and outstanding artists then working at the court of Pope Leo X. That happy age was marked by the flow of European intellectuals who converged on Rome, the main centre of Italian culture: ’From everywhere men of letters come to the Eternal City, which becomes their home, their mother and their nourishment,’ wrote Cardinal Riaro at that time …

PV707101 entier

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


En effet, chaque cardinal était à la tête d’une famiglia (cour) composée d’artistes cosmopolites. Le Pape dirigeait la plus prestigieuse d’entre elles et accueillait des maîtres comme Michel-Ange, Bramante et Raphaël : la famiglia de Léon X ne comptait pas moins de deux mille courtisans et fit de Rome une véritable caput mundi politique, religieuse, artistique et humaniste.

Indeed, each cardinal was the head of a famiglia (court) composed of cosmopolitan artists. And the Pope headed the most prestigious of them all, with no fewer than two thousand courtiers and inviting artists such as Michelangelo, Bramante and Raphael: Leo X’s famiglia made Rome the political, religious, artistic and humanistic caput mundi.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral