Elève de César Franck au Conservatoire de Paris, Ernest Chausson (1855-1899) restera profondément marqué par la personnalité de son maître et saura se montrer l’un des soutiens les plus désintéressés de ce dernier. Comme Franck, il se sentit attiré de bonne heure par la musique de chambre et débuta également avec un Trio pour piano, violon et violoncelle opus 3 (1881). / Ernest Chausson (1855-1899) was César Franck’s pupil at the Paris Conservatoire. His paster’s personality made a profound impression on him and he later proved to be one of the latter’s most unbiased supporters. Like Franck, he was attracted quite early on to chamber music and also began with a trio: the Trio for piano, violin and cello op. 3 (1881).

ARN68795 entier

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


L’élaboration du Quatuor à cordes en ut mineur opus 35, la dernière œuvre de Chausson, couvre de longs mois. Commencé dans le courant de l’année 1898, le premier mouvement fut achevé le 25 octobre de la même année et joué à Bruxelles chez Eugène Ysaÿe en novembre avec un immense succès qui encouragea le compositeur à entamer la composition des mouvements suivants. Commentant son Quatuor, Chausson avait écrit dès le 12 juillet au violoniste berge, Matthieu Crickboom, le dédicataire : « Je travaille pour toi à un quatuor à cordes. Je crois que ce n’est ni Franck, ni d’Indy, ni Debussy, mais je crains que ça ne ressorte un peu directement de Beethoven. » Le 1er avril 1899, il terminait le second mouvement et commençait le troisième. Celui-ci devait rester toujours inachevé (bien que Vincent d’Indy ait entrepris de le compléter) : le 10 juin, Chausson se tuait près de Mantes en tombant de bicyclette. Le Quatuor fut cependant créé le 27 janvier 1900 à la Société Nationale et édité la même année chez Durand à Paris.

It took Chausson many months to compose his String Quartet in C minor op. 35. The first movement was begun sometime during 1898 and was finished on 25 October of the same year. It was played for Eugène Ysaÿe in November and its great success encouraged the composer to set to work on her other movements. Commenting on his quartet, Chausson wrote, on 12 July, to the Belgian violinist, Matthieu Crickboom, to whom the piece was dedicated: ‘I am working on a string quartet for you. I think it is neither Franck, nor d’Indy, nor Debussy, but I fear it might be inspired somewhat directly by Beethoven’. On 1 April 1899, he finished the second movement and set about composing the third. The latter was to remain unfinished (although Vincent d’Indy undertook the task of completing it); on 10 June, Chausson was killed in a cycling accident near Mantes. The Quartet was nevertheless performed on 27 January 1900 at the Société Nationale and was published the same year by Durand in Paris.

 N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral