Le 30 septembre 1739 paraît dans « Les Nouvelles de Leipzig » l’annonce suivante : « Les amateurs de la Clavierübung de Bach sont heureux d’apprendre que la troisième partie en est terminée et que l’on peut désormais l’obtenir chez l’auteur, à Leipzig, pour trois thalers. »… / On 50 September 1739, the following announcement appeared in the ‘Leipzig News’: ‘Lovers of Bach’s Clavierubung will be happy to learn that the third part is now complete and may henceforth be obtained from the composer, at his Leipzig address, for three thalers’…

PV710021 entier

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


La présentation de l’œuvre a lieu à l’occasion de la foire de la Saint-Michel. Evènement culturel, politique, et, cette année-la, religieux de surcroît dans la très luthérienne Allemagne, puisque c’est la célébration du bicentenaire de l’introduction de la Réforme à Leipzig. Cette ville de trente mille habitants est fort active : son Université ne compte pas moins d’une trentaine de professeurs – philosophie, médecine, droit, théologie – les cercles culturels et les sociétés savantes ne manquent pas en cette veille du Siècle des Lumières, et c’est a un public cultive que Bach, célèbre bien au-delà de sa cité, s’adresse en publiant un « exercice » « se composant de divers préludes sur les cantiques du Catéchisme et autres cantiques, pour l’orgue, a l’intention des amateurs et en particulier des connaisseurs d’œuvres de ce genre, pour la récréation de leur esprit ».

The work was presented on the occasion of the Saint Michael fair, a cultural and political event which, this particular year, also had a religious significance in Lutheran Germany, since the bicentenary of the start of the Reformation was then being celebrated in Leipzig. This town of some thirty thousand inhabitants was extremely lively. Its University boasted no less than thirty professors – of philosophy, medicine, law and theology – and, on the eve of the Age of Enlightenment, did not lack for cultural circles and learned societies. Thus Bach – already widely known way beyond the confines of the city – was addressing a cultivated public in publishing an ‘exercise’, ‘comprising various preludes for organ on the Catechismic hymns and other canticles designed for the spiritual recreation of amateurs and, in particular, connoisseurs of works of this kind’.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral