Jusqu’en 1810, date de l’invention par Sébastien Erard de la harpe à double mouvement accordée en do bémol majeur et munie de pédales pouvant hausser chaque corde de deux demi-tons, de façon à jouer dans n’importe quelle tonalité, la harpe restait, selon l’expression de Berlioz, « essentiellement antichromatique ». L’invention d’Erard joua un rôle déterminant dans l’évolution de l’écriture musicale au 19ème au 20ème siècle, menant, loin de l’aspect « fêtes galantes » du 18ème siècle, à l’épanouissement d’une technique plus rude et plus sonore si magnifiquement illustré en France par Debussy, Ravel et Caplet, mais aussi par Roussel, Fauré et Pierné. / Until 1810, the harp was, to borrow Berlios’s expression, « essentially anti-chromatique ». In was in that year that Sébastien Erard invented the double-action harp. The latter uses C flat as its open key and forty-three strings and seven pedals ; eaéch string can be charpened two semitones by means of the pedals, which allows greater ease of changingkey while playing. Erard’s new invention led to a new style of harp playing in the 19th and 20th centuries. The « fêtes galantes » aspect of the 18th century was left behind and a less dedicate and more sonorous style came into being, wonderfully illustrated in France not only by Debussy, Ravel et Caplet, but also by par Roussel, Fauré et Pierné.

PV712051 entier

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral