Abordant le troisième millénaire avec de nombreux projets artistiques et pédagogiques, le Quatuor Debussy peut aussi jeter un regard rétrospectif sur dix années de parcours sans faute : 1990, création – 1993, Premier Prix au Concours d’Evian – 1996, Victoire de la Musique – 1998, signature d’un contrat d’exclusivité avec le label Arion pour lequel il a déjà entamé une intégrale des quatuors de Chostakovitch. Depuis sa création, le Quatuor Debussy se produit sur les plus grandes scènes en France et à l’étranger. Il est invité régulièrement aux Etats-Unis, en Allemagne ainsi qu’au Japon. Curieux de toutes les musiques, le Quatuor Debussy s’est doté d’un répertoire riche et varié comme en témoigne ses précédents enregistrements : celui très remarqué consacré à l’œuvre pour quatuor d’Anton Webern (Choc du Monde de la Musique) ou celui consacré à la musique française du XIXème siècle (Onslow, Rode et Dancla). Cet enregistrement des quatuors d’Ermend Bonnal se situe dans la même démarche de découverte d’un répertoire français injustement oublié. / Approaching the third millennium with numerous artistic and educational projects, the Debussy Quartet can also look back with satisfaction over the past ten years: formed in 1990; First Prize at Évian in 1993; French Classical Music Award (Victoire de la Musique) in 1996; exclusive contract with Arion from 1998 (recordings including the complete String Quartets of Shostakovich)… The Debussy Quartet appears regularly on the great stages in France and abroad (United States, Germany, Japan…). With a keen interest in all types of music, the Debussy Quartet now has a richly varied repertoire, including, for example, the complete String Quartets of Anton Webern, widely acclaimed by the critics, and a recording of nineteenth-century French music (Onslow, Rode and Dancla). They continue their investigation of unjustly forgotten French works with this recording of String Quartets by Ermend Bonnal.

ARN48504 entier

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


Homme affable et pudique, peu attiré par les sirènes de la renommée, Ermend Bonnal a sans doute été victime de sa trop grande discrétion. Pourtant, son originalité tient tout autant à une maîtrise absolue de l’écriture qu’à son atta-chement à la musique du Pays Basque qu’il éleva, selon le compositeur contemporain Olivier Greif, au rang d’un folklore imaginaire parfaitement intégré au langage savant. Il n’hésite pas à assimiler Ermend Bonnal au mouvement qui de Bartók à Kodály, en passant par Sibélius, Falla et Vaughan-Williams, ennoblit la musique de notre temps par le recours aux sources populaires réinventées et sublimées.

Affable and discreet, caring little for fame, Joseph-Ermend Bonnal was, no doubt, a victim of his own modesty. Yet he was a very original composer. His works show not only an absolute mastery of composition, but also a great attachment to the music of the Basque country. The contemporary composer Olivier Greif considered that he made of the latter an imaginary folklore, which he integrated perfectly into the language of art music. He has no doubt that Joseph-Ermend Bonnal belonged to the movement which, from Bartók to Kodály – not forgetting Sibelius, Falla and Vaughan Williams, ennobles the music of our time by re-inventing and sublimating folk sources. Michel Le Noaur, translation Mary Pardoe

N’hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral