Les œuvres pour piano et violon de Gabriel Faure appartiennent au grand répertoire de la musique de chambre, genre sérieux selon nos critères actuels mais qui, en d’autres temps, pouvait se charger de connotations plus aimables et figurer, comme Berceuse et Romance, un excellent programme de divertissement mondain /  Gabriel Fauré’s works for piano and violin belong to the grand repertory of chamber music, a solemn classification according to present day standards, but which in earlier times, could assume a more amiable connotation or represent – as Berceuse and Romance – an excellent opportunity for social diversion.

ARN48653 entier

Cliquez ici pour écouter, acheter ou télécharger


…Cette remarque ne constitue pas un jugement de valeur négatif : la célèbre « Sonate de Vinteul » était plébiscitée aux réceptions de Madame Verdurin, mais Marcel Proust indique bien qu’elle était reçue de manière différente selon les sensibilités… ravissement esthétique pour Swann, choc nerveux pour « la Patronne », fond sonore pour les indifférents. Si Faure a été beaucoup joué dans les salons parisiens, on ne peut que s’en féliciter lorsqu’on considère la richesse ces œuvres de la première manière, c’est-à-dire antérieures à 1885 : mélodies des recueils 1 et 2, premiers nocturnes et barcarolles pour piano, et quelques monuments de la musique de chambre dont la Sonate n°1 pour violon et piano, premier chef-d’œuvre du compositeur.

…This remark is not intended as a negative value judgment: The famous Sonate de Vinteuil was plebiscited at Madame Verdurin’s receptions, but Marcel Proust specifies clearly that it was reveived differently according to each sensitivity… an aesthetic rapture for Swann, a nervous shock for the mistress of the house, a sonorous background for those who were indifferent. If Fauré played a great deal in Parisian drawing rooms, then one can only be content when considering the richness of the works from the first period, tha is to say, prior to 1885: songs from albums 1 and 2, the first Nocturnes and Barcarolles for piano, and a few monuments of chamber music including the composer’s first masterpiece, the Sonata n°1 for violin and piano.    Marie-Claire Beltrando-Patier, translated by Noël Lee

N »hésitez pas à nous contacter pour nous demander le livret intégral